Photo de Suzanne Brûlotte MENU

Jardins d’oiseaux

Qu’est-ce qu’un jardin d’oiseaux ?

C’est un aménagement propice aux oiseaux qui vivent autour de chez soi. Relativement facile à créer, le jardin d’oiseaux comble les trois besoins essentiels des oiseaux: NOURRITURE, EAU et ABRI. Il faut donc repenser l’aménagement paysager en fonction de ces besoins et prévoir des végétaux qui les attireront, différents types de mangeoires, des nichoirs et un approvisionnement en eau ( bain, vasque, bassin, étang, fontaine, etc…).

Pour attirer les oiseaux rien de plus facile que de planter des arbustes fruitiers, des arbres produisant des graines et des conifères. Ces derniers en plus de fournir des graines aux becs-croisés, sittelles, mésanges et chardonnerets, offrent un endroit où nicher en sécurité et un couvert où les oiseaux peuvent se réfugier en cas d’intempéries ou d’attaques de prédateurs. Les arbres et arbustes fruitiers seront visités par les merles, les grives, les moqueurs, les jaseurs, les pic, et bien d’autres. Les arbres producteurs d’akènes (glands, noix, faines et noisettes) attireront le Geai bleu, les sittelles, les écureuils, les tamias etc

Les plantes sont aussi une source indirecte de nourriture car elles abritent insectes, araignées et autres petits animaux comme les limaces. Or, les insectes sont particulièrement importants en période de nidification. En effet, la plupart des oiseaux de jardin (même les granivores) nourrissent leurs petits principalement d’insectes. Ainsi, les mésanges, pics et parulines capturent beaucoup de chenilles durant cette période. Plus le feuillage est abondant et plus les insectes seront attirés. Un jardin bien entretenu avec les fleurs fanées soigneusement coupées et les mauvaises herbes consciencieusement éliminées n’abritera pas une grande variété d’insectes tandis qu’un jardin quelque peu négligé où on laisse les fleurs montées en graines et les plantes se ressemer allègrement, profitera aux oiseaux.

Il faut bien prendre conscience que dans un jardin pour les oiseaux il est préférable de bannir l’utilisation de produits chimiques tels que les insecticides et les herbicides non seulement parce que vous risquez d’empoisonner directement les oiseaux mais aussi parce que l’emploi de ces produits détruit l’équilibre naturel essentiel à leur survie.

Comment assurer l’approvisionnement en eau sans se ruiner ?

Un point d’eau, peu importe sa grandeur, est l’un des moyens les plus sûrs pour attirer les oiseaux. Ainsi, vous pourrez observer ces oiseaux, surtout des insectivores, qui ne fréquentent pas les mangeoires. Vous trouverez sur le marché plusieurs modèles de bains d’oiseaux du plus simple au plus sophistiqué et plusieurs à prix modiques. Mais, vous pouvez improviser un bain d’oiseaux avec un simple couvercle de poubelle renversé sur le sol. La soucoupe d’un pot de fleurs convient aussi. Il suffit que la profondeur du bain ait un maximum de 5 cm. Si vous avez déjà un bain et qu’il est trop profond, vous n’avez qu’à mettre quelques pierres au fond.
On recommande l’utilisation d’un bain sur socle partout où il y a des chats car les oiseaux, dont les plumes sont mouillées volent difficilement et sont très vulnérables. Assurez-vous qu’il y ait des arbres ou des arbustes à proximité pour que les baigneurs puissent s’y percher pour lisser leurs plumes ou échapper à un prédateur.

Un bain pour oiseaux requiert une hygiène régulière. Le vent y apporte divers débris et les oiseaux y laissent les traces de leur passage. Immanquablement, des algues se formeront. Il faut donc changer l’eau tous les 2 ou 3 jours. De plus, un brossage hebdomadaire avec de l’eau chaude additionnée d’eau de javel vous permettra de maintenir les lieux propres.

Le bruit de l’eau qui coule a un pouvoir d’attraction beaucoup plus grand que l’eau calme. Si votre enthousiasme fléchit à la vue des prix des pompes et des fontaines, sachez que le côté esthétique de la chose importe peu aux oiseaux. Il existe une solution peu coûteuse et facile à réaliser pour produire un clapotis irrésistible. Il suffit de suspendre un seau d’eau dont le fond sera percé d’un tout petit trou, au-dessus d’un bassin. N’oubliez pas de couvrir le seau pour empêcher l’évaporation de l’eau et les débris de tomber dans le seau. Une autre version économique qui ne requiert aucun talent de bricoleur est l’achat d’un réservoir d’eau conçu pour le camping. Il est déjà muni d’un bec verseur dont vous n’aurez qu’à régler le débit pour obtenir le séduisant clapotis.

Fournir de l’eau en hiver n’est pas une mince affaire et vous trouverez dans les magasins spécialisés des éléments chauffants et des bains d’oiseaux chauffés pour résoudre le problème. Là encore, nous vous proposons une solution plus économique. Il suffit de placer une ampoule de 60 watts dans un grand pot à fleur en céramique bien enveloppé d’un isolant. Vous le coiffez ensuite d’une soucoupe (qui vient habituellement avec le pot) remplie d’eau. La seule chaleur dégagée par l’ampoule empêchera l’eau de geler. ATTENTION: Il ne faut jamais remplir la soucoupe avec de l’eau bouillante car elle gèle beaucoup plus vite que l’eau froide.

Quelles sont les dimensions recommandées pour les nichoirs d’oiseaux ?

IMPORTANT
La SLOE a produit un dépliant qui donne ces informations ainsi que dans quel type d’habitat et la hauteur à laquelle le nichoir doit être installé. Ce dépliant ainsi que plusieurs autres dont le plan d’un nichoir facile à réaliser sont inclus dans la trousse de bienvenue des nouveaux membres.

Les dimensions idéales
Un nichoir facile à construire

*Veillez prendre note que les dépliants sont conçus pour être imprimés recto-verso et pliés en 3

Que faut-il faire pour réussir un jardin d’oiseaux ?

De nombreux oiseaux recherchent les lisières, les bordures, les espaces de transition entre les habitats. Vous augmentez donc vos chances de les accueillir si vous échelonnez vos plantations sur une bande ceinturant votre terrain. Cette plantation devra également présenter différents niveaux. En effet, il est important de planter en étages pour répondre aux besoins des oiseaux. Certains oiseaux chantent et se nourrissent au sommet des arbres mais nichent dans les branches basses. D’autres se nourrissent au sol, nichent dans les arbustes et chantent à la cime des grands arbres. C’est pourquoi nous vous suggérons de planter des arbustes qui tolèrent l’ombre au pied des grands arbres. Une haie constitue un brise-vent efficace en plus de protéger votre intimité. Pourquoi ne pas opter pour une haie naturelle constituée de plusieurs sortes d’arbustes dont les fruits attirent les oiseaux ?

Enfin, si votre jardin offre un talus, un creux ou tout autre accident de terrain, il sera très apprécié des oiseaux toujours très intéressés pour tous les éléments qui peuvent constituer une bonne cachette. Pour attirer dans le jardin les oiseaux qui préfèrent la sécurité des broussailles et des buissons, il suffit de laisser un tas de branches à leur disposition dans un coin de la cour.

Comme la majorité des arbres et arbustes recommandés sont de la famille des rosacées amelanchier, crataegus, malus, prunus et sorbus, il faut éviter de planter des genévriers à proximité. En effet, les plantes du genre juniperus sont les hôtes intermédiaires d’une rouille du genre gymnosporangium qui s’attaque à ces arbres et arbustes.

Dans la plupart des cas ce sont les fruits produits par ces plantes qui sont consommés par les oiseaux. Il est donc essentiel de ne pas les tailler. Les oiseaux insectivores visiteront aussi les plantes qui attirent les insectes. Les bouleaux en particulier, sont très fréquentés par les parulines. Il faut donc proscrire l’utilisation d’insecticides ou en limiter l’utilisation aux endroits problématiques.

Parce que les écureuils raffolent de glands de chênes et des fruits de noyers , nous vous conseillons de ne pas en planter dans un petit jardin de banlieue car vous vous retrouverez avec tous les écureuils du voisinage. Ce sont des prédateurs qui dévastent les nids dévorant les œufs et les oisillons.

Lorsque vous aurez un arbre mort, élaguez toute les branches et conservez le tronc sur une hauteur d’au moins quatre mètres car le chicot est l’arbre de la forêt qui abrite le plus d’êtres vivants (insectes, microorganismes, oiseaux, écureuils, ratons laveurs, porcs-épics, etc). En moyenne, un chicot reste debout pendant 20 ans après sa mort avant de tomber et il reste encore un autre 20 ans au sol après être tombé! Il aura donc encore 40 ans de vie active même après sa mort. Les pics auront tôt fait de les découvrir et d’y creuser leur nid imités par les mésanges et les sittelles. Couverts de vigne, de célastre ou de chèvrefeuille grimpant, ils seront encore plus attrayants.

Que me conseillez-vous de planter pour attirer les oiseaux ?

Nous avons établi un tableau pour chaque groupe de végétaux en privilégiant les plantes indigènes. Parce qu’elles sont bien adaptées au climat, plus résistantes aux insectes et aux maladies et nécessitent moins de travaux d’entretien.

Cliquez sur les boutons suivants pour consulter les tableaux:

Arbustes Feuillus Conifères Grimpants Fleurs pour Colibris Fleurs pour Granivores

Conception Web par Lotus Marketing