Photo de Suzanne Brûlotte MENU

Poste d’alimentation

Quelle nourriture faut-il offrir aux oiseaux ?

Tournesol

C’est le meilleur achat parmi les graines d’oiseaux offertes sur le marché. C’est aussi la nourriture préférée de plusieurs oiseaux de mangeoires. Les graines de tournesol rayé qui sont plus grosses sont plus difficiles à ouvrir pour certains oiseaux. Elles seront offertes aux oiseaux ayant un bec puissant comme le Gros-bec errant, le Cardinal rouge et le Geai bleu. L’écale moins dure du tournesol noir est plus facile à briser ce qui convient aux oiseaux à bec faible comme les bruants, les sizerins et les chardonnerets. Le tournesol décortiqué a l’avantage de ne pas laisser de débris autour des mangeoires, un détail apprécié par de nombreux locataires qui n’ont qu’un petit balcon à leur disposition et des voisins peu tolérants. On recommande de n’offrir que de petites quantités à la fois dans une mangeoire qui les protégera efficacement de l’humidité.

Millet

Le millet est également très populaire auprès de la gent ailée. Sur le marché, on trouve le millet blanc, le millet rouge et le millet jaune. C’est le millet blanc qui est de loin le plus populaire. Petite graine ronde facile à décortiquer il attire plusieurs espèces d’oiseaux. Mais attention, il plaît bien à certains envahisseurs à plumes comme le Pigeon biset, le Moineau domestique et l’Étourneau sansonnet. Ce sont des oiseaux sédentaires et grégaires qui monopoliseront la mangeoire en tout temps et en toutes saisons.

Chardon

Petite graine noire allongée, elle est la préférée du Chardonneret jaune, du Tarin des pins et des sizerins. Minuscule et plutôt dispendieuse, il vaut mieux l’offrir dans une mangeoire spécialisée qui préviendra le gaspillage.

Maïs

Les grains de maïs entiers intéresseront certains oiseaux comme le Geai bleu et la Gélinotte huppée. Égrené ou non c’est une question de présentation. Une fois concassé, le maïs fera les délices d’une quarantaine d’espèces d’oiseaux. Mieux vaut l’offrir en petites quantités car il est sensible à l’humidité et des champignons peuvent s’y développer et causer des maladies aux oiseaux. Peu dispendieux, il ne faut donc pas hésiter à le remplacer rapidement après la pluie et régulièrement à la fonte des neiges.

Suif

Au moins 80 espèces d’oiseaux en Amérique du Nord consomment du suif. Vous le trouverez dans le comptoir du boucher en morceaux ou haché et vendu sous le nom de «suif à tarte». Il peut être offert tel quel ou être fondu et mélangé à d’autres ingrédients. De plus, de nombreuses compagnies proposent des mélanges commerciaux à base de suif contenant des graines, des fruits et des noix. Il existe même des suifs commerciaux «quatre saisons» qui ne fondent pas au soleil. Une caractéristique fort intéressante pour l’alimentation des oiseaux en été.

ATTENTION: Dans vos recettes, vous pouvez remplacer le suif par du saindoux (marque Tenderflake) ou de la margarine.

Fruits

Des fruits séchés comme les raisins, les pommes et les abricots peuvent être proposés ou inclus dans un mélange à base de suif. Vous pouvez également cueillir des fruits sauvages et les congeler pour les offrir plus tard. C’est en été que les oiseaux amateurs de fruits sont plus nombreux et vous aurez beaucoup de succès si vous garnissez vos mangeoires de fruits frais.

Pour en savoir plus, consulter le tableau Fruits.

Noix hachées

Très appréciées des mésanges et des sittelles, les noix sont trop dispendieuses pour en offrir régulièrement. Vous pouvez peut-être les utiliser pour habituer les oiseaux à venir manger dans la main.

Arachides en écales et beurre d’arachides

Le Geai bleu pourtant fort méfiant de nature ne peut résister au goût des arachides. Il abandonnera toute prudence pour quelques cacahuètes. De plus, les pics, les mésanges, les roselins et les sittelles adorent les mélanges avec du beurre d’arachides.

Nous vous proposons deux tableaux qui résument les goûts alimentaires des habitués de nos mangeoires. Le premier concerne les graines et le type de mangeoire préférés et le second tableau présente les fruits qu’on peut offrir dans une mangeoire.

Graines Fruits

Quelle mangeoire me conseillez-vous d’acheter?

Malheureusement, il n’y a pas un modèle parfait qui réponde aux besoins de tous les oiseaux. Différentes mangeoires répondent à différents besoins et on doit en avoir plus d’une pour plaire à tous. Ainsi, nous vous conseillons d’aménager un poste d’alimentation avec trois ou quatre mangeoires. À moins d’acheter une de ces mangeoires à multiples choix permettant d’offrir plusieurs sortes de graines.

Lors de l’achat de mangeoires, vous devez savoir qu’une bonne mangeoire doit répondre à certains critères, notamment être solide, facile à remplir et à nettoyer. Elle doit bien protéger les graines des intempéries et laisser voir son contenu afin de pouvoir déterminer quand il faut la remplir. Elle peut être en bois, en métal ou mieux encore, en polycarbone (sorte de plexiglas très résistant). Si vous êtes un bricoleur, libre à vous de fabriquer le modèle qui vous plaît mais il faut respecter ces critères qui sont une garantie de succès.

Plateau

Les petites mangeoires qui se balancent au vent ne sont pas pour certains oiseaux moins agiles qui préfèrent des installations plus stables. Qu’ils soient couverts ou non, les plateaux sont très fréquentés. Ce type de mangeoire est conçu pour être fixé sur un poteau. Si le fond du plateau est en grillage, il aura l’avantage de permettre l’égouttement rapide des eaux de pluie. S’il est couvert, il protégera les visiteurs et les aliments des intempéries. Dans tous les cas, il doit être muni d’un rebord assez élevé pour que les graines ne soient pas balayées par le vent. La version plateau de fenêtre vous permettra d’observer les oiseaux de très près.

Mangeoire à débit contrôlé

Fixées sur un poteau ou suspendues à un fil d’acier, les mangeoires de type silo et à trémie protègent bien les graines et conviennent très bien aux oiseaux agiles. Les petits formats sont bien pratiques en été alors que peu d’oiseaux fréquentent les mangeoires mais l’hiver venu, l’achalandage nécessitera de remplir constamment la mangeoire. L’achat d’un grand format réglera alors le problème.

Plan d’une mangeoire classique à télécharger

Silo à chardon

Ce tube de plastique se distingue du silo habituel par les ouvertures donnant accès aux graines de chardon. Celles-ci sont très petites pour éviter tout gaspillage. Notez que les mangeoires de type silo sont faciles à nettoyer avec une brosse à bouteille.

ATTENTION: Il existe un modèle anti-roselins dont les ouvertures sont sous les perchoirs.

Présentoir à suif

Une mangeoire sous forme d’un filet, d’une bûche trouée ou d’un panier grillagé est idéale pour offrir les morceaux de suif et les mélanges à base de suif ou de beurre d’arachides. La mangeoire peut être surmontée d’un dôme pare-écureuils qui protège son contenu non seulement de ces bestioles mais abrite également les oiseaux et la nourriture des intempéries.

ATTENTION: Un présentoir dont l’accès à la nourriture se fait par en-dessous vous permettra de nourrir mésanges, pics et sittelles tout en évitant les Étourneaux sansonnet.

Présentoir à fruits

De nombreuses mangeoires sont conçues pour offrir un aliment spécifique. Si vous ne proposez que des graines aux oiseaux, vous vous privez de la chance d’observer de spectaculaires visiteurs comme l’Oriole de Baltimore et le Tangara écarlate. De conception simple, les présentoirs à fruits servent à offrir des oranges, des pommes et d’autres alléchantes friandises.

Abreuvoir à colibri

Quand viendra le mois de mai, nous vous recommandons d’ajouter un abreuvoir pour offrir au plus petit représentant de nos oiseaux, le Colibri à gorge rubis, le «nectar artificiel» constitué de 1/4 tasse de sucre blanc granulé et de 1 tasse d’eau que vous aurez fait bouillir 2 ou 3 minutes pour retarder la fermentation. Et qui sait, vous aurez peut-être aussi la visite de l’Oriole de Baltimore et de quelques autres becs sucrés !

IMPORTANT

La SLOE a produit une série de trois dépliants que vous pouvez télécharger qui présentent des solutions aux problèmes qui surviennent le plus souvent aux mangeoires. La série «Les PROBLÈMES à la MANGEOIRE» est le fruit de l’expérience de nombreux amateurs qui ont été confrontés aux mêmes problèmes que vous.

Les envahisseurs de tout poils
Les envahisseurs à plumes
Les prédateurs

Précautions pour l’entreposage des graines

Il faut savoir que les chaleurs d’été sont nocives pour les graines car l’huile contenue dans les graines a tendance à rancir lorsqu’il fait chaud. Des précautions sont donc à prendre avec les graines à haute teneur en huile comme le tournesol, le chardon et les arachides.

De plus, les graines d’oiseaux sont susceptibles de moisir rapidement lorsqu’il fait chaud et humide. C’est particulièrement vrai pour le maïs concassé. Nous vous recommandons les grains entiers qui supportent mieux les températures estivales.

Si les graines sont entreposées pendant une longue période (un mois ou plus), les larves d’insectes présentes dans toutes les graines, particulièrement dans les graines «huileuses», peuvent se développer. La plus nuisible est la larve de la Sitotroga cerealella qui se nourrit de l’amande au fur et à mesure qu’elle se développe, laissant une écale vide derrière elle. Deux indices vous permettront de déterminer si votre réserve est infestée:

Enfin, les graines rancies, moisies ou infestées de larves d’insectes sont plus pauvres en vitamines et autres éléments nutritifs.

Recommandations

*Veillez prendre note que les dépliants sont conçus pour être imprimés recto-verso et pliés en 3

Conception Web par Lotus Marketing